Citation du moment : Ennui.

"L’ennui est la marque des esprits médiocres. Ils s’ennuient dans la solitude parce qu’ils y rencontrent eux-mêmes." Albert Ier

 

La loi de Murphy

Les lois de Murphy sont les lois de la vie quotidienne (amour, nourriture, travail, informatique)... si dures, mais si vraies !!

Courte introduction

On connaît en France, - dans les milieux de l’industrie peut-être plus qu’ailleurs - la loi de la tartine de beurre et celle de l’emm...bêtement maximum, ou L.E.M. Aux Etats-Unis, c’est la loi de Murphy qui régit le comportement des objets inanimés. L’homme qui a développé l’un des concepts les plus profonds du XXe siècle, Murphy (Edward A. Murphy Jr., capitaine de l’US Air Force) est pratiquement inconnu de la plupart des ingénieurs et techniciens, et bien entendu, complètement ignoré du grand public. Il est en fait victime de sa propre loi (énoncée vers 1949). Pourtant, le principe en est malheureusement connu de tous. Pour reprendre l’exemple de la tartine beurrée, on peut résumer ainsi : " si vous lâchez malencontreusement une tartine que vous venez de couvrir de beurre, éventuellement de confiture, elle tombera obligatoirement sur le sol, à l’endroit le moins propre, du côté beurré. Si, par hasard, elle choit du bon côté, alors, vous avez mis beurre et confiture sur la mauvaise face ! "

La loi fondamentale de Murphy, qui a donné lieu à de très nombreux corollaires dans les domaines les plus divers, s’énonce ainsi : Si quelque chose peut éventuellement aller de travers, le phénomène se produira, en particulier au cours d’une démonstration importante ".

Loi de Murphy ou Loi de l’Emmerdement Maximum

La Loi de l’Emmerdement Maximum (on abrégera LEM) est une loi empirique, c’est à dire directement tirée de l’expérience - de votre expérience. Vous la vérifiez certainement tous les jours, c’est peut-être la loi empirique la mieux vérifiée, hélas (soupir) ! C’est même sans aucun doute possible le principe le plus pessimiste de l’Univers - à vrai dire, c’est le pessimisme même érigé en loi.

La Loi

L’énoncé peut être simplifié en

« Si quelque chose est susceptible de mal tourner, alors ça tournera nécessairement mal. »

Il s’agit là de l’énoncé principal, mais la LEM est en fait constituée de nombreux autres principes empiriques. Vous trouverez ci-après un certain nombre de ces principes, et une interprétation originale de cette loi... Tout le monde connaît bien sûr par exemple, le célèbre principe

« La tartine tombe toujours du côté de la confiture. »

Un article a même été publié sur ce sujet dans la très sérieuse revue "Général Relativity and Gravitation". Article complètement fantaisiste sur l’interaction Einstein-Murphy, et pourquoi la tartine tombe de ce coté. Si vous pouvez vous le procurer, il est réellement excell

Le coté absurde de la Loi

Il est parfaitement évident que la grande majorité des aspects de la LEM, de ses ajouts et de ses corollaires sont exagérés à l’extrême. Par contre, un bon nombre des dérivés peuvent sembler fondés. Ainsi :

« L’autre file avance toujours plus vite. »

Cette loi est fausse de façon évidente, alors qu’en effet, vous pensez en avoir maintes fois observé les effets pervers. Elle est fausse, car puisqu’il y a deux files (voire plus), il n’y a pas de raison pour qu’il y ait plus de personnes dans celle qui va le plus lentement. Au contraire. Donc la moitié des personnes au moins devraient constater qu’elle vont plus vite.

Si vous êtes dans la bonne file. Sur le moment, sans doute, vous ne remarquerez pas. En tous cas, vous oublierez vite que la file dans laquelle vous étiez avançait plus vite. Si vous étiez dans la mauvaise file, là, c’est sûr que cela laissera des traces. Parce que vous vous serez énervé, que vous étiez frustrés de ne pas pouvoir accélérer. Donc, c’est plus souvent de ce cas que vous vous souviendrez.

Ici, il s’agit donc d’une loi subjective au sens où vous vous souvenez plus souvent d’un cas de figure défavorable et où c’est ce cas de figure qui est érigé en loi, loi au caractère inévitablement pessimiste.

Si par contre, il y a plus de deux queues, il existe une démonstration simple (disponible sur simple demande !) que pour deux queues sur trois, une des deux queues voisine va effectivement plus vite. Et évidemment, on s’énerve plus de voir une queue plus rapide qu’on ne se réjouit d’en voir une plus lente...

"Pourquoi la tartine tombe toujours du coté du beurre"
Richard Robinson, Dunod

Voici un excellent livre qui explique le pourquoi de plein d’autres lois de Murphy : "Pourquoi la tartine tombe toujours du coté du beurre - La loi de Murphy expliquée à tous", en faisant appel aux dernières connaissances sur le cerveau et autres. De Richard Robinson, éditions Dunod, 2006. ISBN 978-2100499472.

Un excellent site regorgeant de lois dérivées de la loi de Murphy :
http://www.courtois.cc/murphy/

Qui était Murphy, à propos ?

Né en 1917, Edward A. Murphy Jr. était un des ingénieurs impliqués dans les tests aéronautiques de l’ U.S. Air Force en 1949, pour tester la tolérance humaine à l’accélération (Projet MX981).

Un des tests impliquait un ensemble de 16 détecteurs montés sur différentes parties de l’appareil. Chaque détecteur pouvait être installé de deux manières différentes. Bien entendu, quelqu’un réussit à les monter tous de la mauvaise manière.

Murphy prononça alors La Constatation Fondamentale , laquelle fut citée dans une conférence de presse quelques jours plus tard par le Major Stapp, présent lors des tests.

En quelques mois, la Loi de Murphy se propagea à l’intérieur des cultures techniques reliées à l’aéronautique, pour accéder au dictionnaire Webster en 1958.

Des rumeurs veulent que Murphy n’ait jamais prononcé les mots célèbres... Ce qui tendrait à prouver que la Loi de Murphy s’applique aussi à elle-même : "elle ne se vérifie que lorsqu’on ne s’y attend pas, et inversement". Bel exemple de récurrence !.

Quoi qu’il en soit, et inversement, la vérité brutale de la Loi de Murphy est devenu un pilier inamovible dans la pensée sociologique de l’humanité. (Où ai-je encore mis l`aspirine ?...)

Les lois de Murphy (au quotidien)

- Plus un peuple est pauvre, plus il a besoin de morts pour avoir droit à une mention au journal de 20h.
- Rien n’est aussi simple qu’il y paraît.
- Tout prend plus de temps que ce que vous pouvez prévoir.
- Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal.
- S’il existe plusieurs façons pour les choses de mal se passer, celle qui va arriver est aussi celle qui causera le plus de dégâts. Corollaire : C’est au pire moment que les choses tourneront mal.
- Si quelque chose ne peut tout simplement pas mal tourner, ça se tournera mal quand même.
- Si vous avez décelé quatre façons possibles pour les événements de mal tourner, et si vous les avez circonvenues, alors une cinquième apparaîtra spontanément.
- Laissées à elles mêmes, les choses ont tendance à aller de mal en pis.
- Si tout semble manifestement bien se passer, c’est que quelque chose vous a échappé.
- La nature frappe toujours au défaut de la cuirasse.
- Mère nature est une chienne. L’univers n’est pas indifférent à l’intelligence, il lui est activement hostile.
- Il est parfaitement impossible de faire quoi que ce soit à l’épreuve des imbéciles, les imbéciles se montrent toujours si ingénieux !
- Si jamais vous décidez de faire quelque chose, il y aura toujours quelque chose d’autre à faire avant.
- Chaque solution apporte de nouveaux problèmes.
- Quand tout baigne, il y en a forcément un qui coule.
- Tout lavage de voiture fait pleuvoir dans l’heure.
- S’il existe quelqu’un avec les mêmes noms et prénoms que vous, il aura des problèmes avec le fisc, mais, c’est sur votre salaire que la saisie sera effectuée.
- Quand une triste hypothèse est malheureusement réalisable, elle devient probable.
- Au bout d’un certain temps, ce qui était provisoire devient permanent.
- Inutile d’hésiter entre ez, er, é, ée, és, ées, è, èe, èes, ès et ait, de toute manière personne n’y a jamais rien compris.
- Le meilleur moyen pour ralentir un cheval est de parier sur lui.
- Un professeur n’est malade que pendant ses vacances.
- La probabilité qu’un accident vous arrive ou qu’une maladie sérieuse vous tombe dessus est proportionnelle à la durée restante ou à la proximité des vacances.
- La profondeur de tout désespoir est directement proportionnelle à la hauteur de l’espérance qui l’a précédé.
- C’est toujours quand vous êtes en retard au boulot que vous avez envie d’aller au petit coin.
- En hiver, la probabilité que la fermeture-éclair ouverte de votre anorak rende l’âme est directement proportionnelle à la vitesse du vent et au nombre de degrés en dessous de zéro.
- C’est toujours quand vous êtes pressé, dans des toilettes publiques, que votre fermeture-éclair décidera de se coincer.
- Si votre fermeture éclair se coince dans des toilettes publiques, c’est que vous êtes en retard.
- Quand une triste hypothèse est malheureusement réalisable, elle devient probable.
- Si ça n’a jamais été filmé, ça n’a jamais eu lieu.

La philosophie selon Murphy

Souriez... demain, ce sera pire !

Loi de la perversité de la Nature

Vous ne pouvez jamais prédire à coup sûr quel côté de la tartine sera beurré. (cf l’antigravité)

Loi de Murphy récursive

Si vous lavez votre voiture pour faire pleuvoir, ça ne marchera pas non plus.

Révision quantique de la loi de Murphy

Quand cela tourne mal, tout tourne mal en même temps, avec une probabilité proportionnelle à la gravité des conséquences.

Les lois de Murphy de la nourriture

- Tout ce que vous aimez est mauvais pour votre santé.
- Sinon, c’est trop cher.
- Si vous pouvez vous l’offrir, alors c’est plus la saison.
- Vous réaliserez que c’est de nouveau la saison quand le magasin viendra d’être dévalisé.
- Toute recette inclut un ingrédient que vous n’avez pas dans votre cuisine. Si vous arrivez à vous le procurer, vous vous apercevrez qu’il vous en manque un autre.
- Faire des substitutions n’a jamais donné de bons résultats.
- Les fours ne cuisent que trop ou pas assez, et jamais comme il faudrait.
- Les fours micro-ondes font même les deux à la fois.
- En général, le magasin a une arrivée de produits frais juste après que vous ayez fait vos achats pour la semaine.
- Vous oublierez toujours le plus important, si vous ne faites pas une liste.
- Si vous faites une liste, il n’y aura plus le plus important en magasin.
- Le produit qui vous intéresse n’est JAMAIS en promotion.
- L’autre file avance toujours plus vite.
- La "Caisse Rapide" est une utopie.
- La distance à parcourir pour atteindre la première épicerie ouverte est inversement proportionnelle à la quantité de nourriture restante dans le réfrigérateur.
- Plus la part de gâteau est belle, plus elle a de chance de tomber de travers dans l’assiette au moment de la servir.

Les lois de Murphy de l’Amour

  1. Tous les bons partis sont pris.
  2. Si une personne n’est pas prise, c’est qu’il y a une bonne raison. (corollaire de la loi 1).
  3. Plus quelqu’un vous est cher, plus cette personne est loin de vous.
  4. Intelligence x Beauté x Disponibilité = Constante
  5. La quantité d’amour que quelqu’un vous porte est inversement proportionnelle à celle que vous lui portez.
  6. L’argent ne peut pas acheter l’amour, mais ça vous donne tout de même un gros avantage.
  7. Si ça vous semble trop beau pour être vrai, alors ça l’est sans doute.
  8. La disponibilité est une fonction du temps. Le moment où vous êtes interessé(e), c’est le moment où il/elle trouve quelqu’un d’autre.
  9. La probabilité de rencontrer une fille belle, intelligente et pleine de charme croit si :
    • Vous êtes avec votre petite amie
    • Vous êtes avec votre femme
    • Vous êtes avec un ami plus beau et plus riche que vous.
  10. Plus la robe est jolie et plus vite on a envie de l’enlever.

Commentaires de Hill

- Si tu risque de perdre beaucoup, au cas où les choses tourneraient mal, prends toutes les précautions possibles.
- Si tu n’as rien à perdre au change, reste relax.
- Si tu as tout à y gagner, reste relax.
- Si ça n’a aucune importance, ça n’a aucune espèce d’importance.

Commentaire de O’Toole

Murphy était un optimiste.

Lois de Murphy pour ceux qui prennent souvent l’avion

- Aucun vol ne part à l’heure, sauf ceux pour lesquels vous arrivez en retard à l’aéroport

- Si vous êtes en retard pour un vol, soyez certain que le départ à lieu de la porte la plus éloignée de l’enregistrement
- Si vous êtes en avance pour un vol, celui-ci sera retardé
- Aucun vol ne décolle de la porte numéro 1 dans n’importe quel aéroport du monde.
- Si vous avez décidé de travailler un peu pendant la durée du vol, vous aurez à subir des turbulences dès que votre crayon touchera votre feuille de papier.
- Si votre siège est celui du milieu dans la rangée, vous pouvez savoir qui seront vos voisins : Regardez là-bas les deux personnes les plus grosses qui cherchent leur place...
- Seuls les personnes qui ont une place près du hublot doivent se lever pour aller aux toilettes pendant le vol.
- Si il y a un bébé qui pleure pendant toute la durée du voyage, il est toujours placé sur le siège à côté de vous.

Les lois de Murphy des ingénieurs

- Tout dépôt de brevet s’accompagne d’une demande semblable déposée par un illustre inconnu la semaine précédente.
- Plus un changement de conception parait anodin, et plus son influence est prépondérante, et plus les changements qu’il implique seront importants.
- Toutes les clauses de garantie deviennent caduques au moment du paiement de la facture.
- La nécessité d’introduire des modifications importantes dans un nouveau produit augmente au fur et à mesure que la fabrication approche de la phase finale.
- Le caractère impératif des dates de livraison est inversement proportionnel au resserrement du programme.
- Les dimensions et les caractéristiques sont toujours exprimées dans les termes les moins usités. La vitesse, par exemple, est indiquée en huitième de mille par quinzaine, et la pression en livres par seizième de pouce carré !
- Une notice d’instructions indispensable à la mise en œuvre d’un équipement est en général mise au panier par le service réception.
- Les suggestions du groupe d’analyse de la valeur appliquées à un produit augmentent les coûts et réduisent les possibilités.
- Les dessins originaux sont souvent effacés par la machine à reproduire les plans.
- Les brouillons et essais de traçage de dessins et de plans sortent parfaitement. Les choses se gâtent dès qu’on lance le tracé définitif.
- Un ordinateur ne se plante jamais. Sauf si un travail important a été fait et qu’aucune sauvegarde n’a été réalisée de la journée.
- Toutes les disquettes et cartouches de sauvegarde sont retrouvées, sauf celle dont on a besoin. Si elle n’a pas disparu, le fichier nécessaire est abîmé, illisible ou inaccessible.
- La version du logiciel de sauvegarde n’est plus la bonne.

Les lois de Murphy en mathématiques

- Si plus d’une personne est impliquée dans un faux calcul, il est impossible de retrouver l’erreur.
- Si une erreur est susceptible de pouvoir s’introduire dans un calcul, le phénomène se produira. Et toujours dans le sens qui produira les résultats les plus catastrophiques.
- Toutes les constantes sont en fait variables.
- Dans toute opération, le nombre qui paraît le plus juste et au-dessus de tout soupçon est la cause de l’erreur.
- Une virgule est toujours mal placée.
- Dans toute opération, le chiffre qui parait le plus juste est la cause de l’erreur.
- Dans un calcul complexe, un facteur du numérateur passe toujours discrètement au dénominateur.

Les lois de Murphy dans l’étude des prototypes et la Production

- Tout fil ou câble mesuré et coupé à la bonne longueur est trop court.
- Les tolérances s’accumulent toujours dans le même sens pour compliquer au maximum les opérations d’assemblage.
- Des équipements identiques contrôlés dans des conditions identiques ne sont jamais identiques à l’utilisation.
- La disponibilité d’un composant est inversement proportionnelle aux besoins.
- S’il faut "N" composants pour réaliser un projet, il y en a "N-1" en stock.
- Si l’on a besoin d’une résistance de valeur déterminée, cette valeur n’existe pas. Et on ne peut l’obtenir par aucune combinaison série ou parallèle.
- Un outil qui échappe des mains tombe toujours dans l’endroit le plus inaccessible, ou sur le composant le plus fragile. (Loi connue également sous le nom de "gravité sélective").
- Tout dispositif pris au hasard dans un groupe à 99 % de fiabilité fait partie du groupe des 1 %.
- Chaque fois que l’on branche une ligne triphasée, l’ordre des phases est inversé.
- Un moteur tourne toujours, au démarrage, dans le mauvais sens.
- La probabilité d’absence d’une dimension ou d’une cote sur un plan est directement proportionnelle à son importance.
- Les pièces prévues pour être interchangeables ne le sont pas.
- La probabilité de défaillance d’un composant, d’un ensemble, d’un sous-système ou d’un système est inversement proportionnelle à sa facilité de réparation ou de remplacement.
- Si un prototype fonctionne correctement, la situation s’inverse dès que la production est lancée.
- Les composants qui ne doivent et ne peuvent pas être mal assemblés le sont toujours dans la réalité.
- Lorsqu’on branche un appareil de mesure en continu, il est réglé sur une plage trop sensible, et la polarité est inversée.
- Ce sont toujours les composants les plus délicats qui tombent.
- Les enregistreurs graphiques déposent davantage d’encre sur les êtres humains que sur le papier.
- Un circuit protégé contre toute défaillance est le premier à tomber en panne.
- Et s’il tient le choc, il provoque la destruction des autres.
- Un disjoncteur de protection instantanée de l’installation se déclenche toujours trop tard.
- Un transistor protégé par un fusible à fusion rapide protège le fusible en grillant le premier.
- Un oscillateur à auto-déclenchement ne se déclenche pas.
- Un oscillateur à quartz oscille sur une autre fréquence que celle prévue - s’il oscille.
- Un transistor PNP est en général un NPN.
- Une panne ne se révèle jamais avant que l’équipement n’ai passé l’inspection finale.
- Un composant ou un instrument livré par un fournisseur correspond aux spécifications annoncées assez longuement et assez longtemps seulement pour passer l’inspection d’entrée.
- Si l’on remplace un composant manifestement défectueux dans un instrument qui présente une anomalie intermittente, celle-ci réapparaît dès que l’instrument est remis en service.
- C’est après avoir enlevé la dernière des 16 vis de montage d’un panneau d’accès que l’on s’aperçoit que ce n’est pas le bon.
- C’est après avoir fixé les 16 vis du panneau d’accès précité que l’on s’aperçoit qu’on a oublié le joint.
- Quand un instrument a été complètement ré-assemblé, il reste encore des composants sur le plan de travail.
- Si le montage d’une machine s’effectue normalement, et que ses composants s’assemblent facilement, attention : une pièce essentielle a été oubliée au début du montage, ou montée à l’envers !
- Les joints hermétiques fuient.

Les lois de Murphy dans les spécifications

- Les conditions ambiantes indiquées dans les spécifications sont toujours dépassées dans les conditions réelles d’utilisation.
- Tout facteur de sécurité fondé sur l’expérience pratique se révèle toujours trop juste.
- Les fiches de spécifications des constructeurs sont "rectifiées" par un facteur de 0,5 ou 2, selon le multiplicateur qui donne la valeur la plus optimiste. Pour les vendeurs, les coefficients s’étendent de 0,1 à 10.
- Dans un instrument ou un dispositif comportant un certain nombre d’erreurs en plus ou en moins, l’erreur totale est égale à la somme de toutes les erreurs accumulées dans le même sens.
- Dans toute estimation de prix, le coût de l’équipement dépasse les prévisions d’un facteur de 3.
- Au stade des spécifications, la Loi de Murphy est prépondérante par rapport aux autres lois de la Physique, notamment la Loi d’Ohm.

Lois de DILBERT sur le travail

- Si vous n’arrivez pas à terminer votre travail les 24 premières heures, travaillez la nuit.
- Une tape dans le dos n’est jamais qu’à quelques centimètres d’un coup de pied au cul.
- Ne soyez pas irremplaçable... Si on ne peut pas vous remplacer, vous n’aurez jamais de promotion.
- Peu importe ce que vous ayez réellement fait, seuls importent ce que vous dites avoir fait et ce que vous allez faire.
- Si vous avez décidé de ne pas vous faire chier, on vous emmerdera.
- Quand les patrons parlent d’augmenter la productivité, ils ne parlent jamais pour eux-mêmes.
- TOUT peut être classé sous l’appellation "divers."
- L’erreur est humaine, le pardon ne figure pas dans notre règlement.
- Tout le monde peut faire une quantité de travail phénoménale, du moment que ce n’est pas le travail qui lui incombait.
- Un courrier important ne comportant aucune erreur, en développera spontanément et de façon proportionnelle au nombre de personnes qui en prendront connaissance.
- Si vous êtes bon, on vous donnera tout le travail. Si vous êtes très bon, vous le ferez faire par quelqu’un d’autre.
- Vous êtes toujours en train de faire quelque chose sans rapport avec le travail (au pire en train de naviguer sur un site web pour adulte) au moment où votre patron passe derrière vous.
- Les gens qui vont assister aux conférences sont ceux qui justement ne devraient pas y aller.
- Si il n’y avait pas de dernière minute, rien de valable ne pourrait être fait.
- Au travail, l’autorité d’une personne est inversement proportionnelle au nombre de stylos qu’elle porte sur elle.
- Quand vous n’avez rien à faire, marchez vite et prenez l’air soucieux.
- Suivre le règlement n’a jamais permis de faire le travail.
- Mais vouloir que le travail soit fait n’est pas une excuse pour ne pas suivre le règlement.
- Si vous êtes confrontés à un problème très difficile, vous pouvez le résoudre très facilement en vous posant la question : "Comment SuperDupont ferait à ma place".
- Peu importe ce que vous avez fait, ce n’est jamais assez.
- La dernière personne à démissionner ou à se faire virer sera tenue pour responsable de tout ce qui ira mal par la suite.

Lois de Golub sur le management

- Aucun grand projet informatique n’est jamais mis en place dans les délais, dans les limites du budget, avec le même personnel qu’au départ, et le projet ne fait pas ce qu’il est censé faire non plus. Il est fort improbable que le nôtre soit le premier.
- L’un des avantages de fixer des objectifs vagues à un projet, c’est que vous n’aurez pas de difficultés à estimer les dépenses correspondantes.
- L’effort nécessaire à redresser le cap croît géométriquement avec le temps.
- Les buts, tels que les entend celui qui en décide, seront compris différemment par chacun des autres.
- Seuls les bénéfices mesurables sont réels. Or les bénéfices immatériels ne sont pas mesurables. Donc les bénéfices immatériels ne sont pas réels.
- Toute personne qui peut travailler à temps partiel pour un projet n’a sûrement pas assez de travail en ce moment.
- Plus grande est la complexité d’un projet, moins vous avez besoin d’un technicien pour le diriger : trouvez le meilleur manager possible, lui trouvera le technicien.
- Un projet mal planifié prendra trois fois plus de temps. Un projet bien planifié prendra seulement deux fois plus de temps.
- S’il y a un risque que quelque chose marche mal, ça marchera mal.
- Quand les choses vont bien, quelque chose ira mal. Quand les choses semblent aller mieux, c’est que vous oubliez quelque chose.
- Les équipes de projet détestent les comptes-rendus hebdomadaires d’avancement des travaux parce que ceux-ci mettent trop vivement en lumière l’absence de leur progrès.
- Les projets progressent rapidement jusqu’à 90%, puis ils restent achevés à 90% pour toujours.
- Si on laisse le contenu d’un projet changer librement, le taux de changement dépassera le taux d’avancement.
- Si un utilisateur ne croit pas au système, il créera un système parallèle ... Ni l’un ni l’autre ne fonctionneront très bien.

Quelques citations très "Murphyques" de Pierre Desproges

- AUTOBUS. Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que lorsqu’on est dedans.
- ÉCONOMISTE. Expert qui saura demain pourquoi ce qu’il a prédit hier n’est pas arrivé aujourd’hui.
- MARIAGE. Union qui permet à deux personnes de supporter des ennuis qu’ils n’auraient pas eus, s’ils étaient restés seuls.
- PESSIMISTE. Optimiste qui a l’expérience.
- SECRET. Information que l’on ne communique qu’à une seule personne à la fois.

Pour aller plus loin

- Au sujet d’une grande étude menée en Grande-Bretagne pour savoir pourquoi la tartine tombait toujours du coté du beurre : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/29/les-lois-de-l-univers-sont-contre-nous_1595143_3244.html

Article du 29 octobre 2001 (331 visite(s)) - Première mise en ligne : 5 septembre 2005

Blagues



Bonne idée !Pyramide de chaussure !

Soutenez les victimes de mines antipersonnel et de BASM


Pyramide de chaussure !

44678 visites, 124 visite(s)/jour
Mis à jour le 23/02/2017 à 22:08
Version : avril 2014

© 1999-2017 Pascal DELROT

Contact / Mentions légales
Creative Commons License
Création(s) mises à disposition sous un contrat Creative Commons.

Site optimisé pour être visible

Site publié grâce à :
Site publié grâce à SPIP 3.1.4 [23444] Réalisé avec openSUSE Linux