Citation du moment : Sensibilité.

"On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux." Antoine de Saint-Exupéry, "Le petit prince"

 

Si les OS étaient...

Si les compagnies aériennes étaient comme les systèmes d’exploitation, les voitures ou les bières....

Si les compagnies aériennes étaient comme les systèmes d’exploitation

- UNIX Airways
Chaque passager apporte un morceau de l’avion lorsqu’il arrive à l’aéroport. Tous les passagers se rendent ensuite sur la piste en discutant sans arrêt sur la sorte d’avion qu’ils sont supposés construire. Les passagers se divisent en petits groupes pour construire différents appareils, mais ils leur donnent à tous le même nom. L’un des passagers doit être désigné pilote et doit se rendre dans la cabine de pilotage. Là, il trouve des manuels décrivant l’avion dans ses moindres détails, mais ne donnant aucune instruction sur le pilotage.
Seuls quelques passagers atteignent leur destination, mais tous croient être arrivés.

- Air DOS
Tous les passagers poussent l’avion jusqu’à ce qu’il commence a planer. Ils sautent a bord et laissent l’avion glisser jusqu’à ce qu’il retombe.
Ensuite, ils redescendent, poussent l’avion, et ainsi de suite.

- Mac Airlines
Toutes les hôtesses, pilotes, proposés aux bagages et aux billets ont tous exactement le même visage. Vous entrez dans l’avion sans le voir et une fois a l’intérieur, vous n’avez aucun hublot pour voir dehors si vous êtes en vol ou pas. Aucune vibration durant le décollage, le vol ou l’atterrissage.
Bref, vous ne savez même pas que c’est un avion et que vous êtes en vol ! Chaque fois que vous posez une question portant sur des détails, on vous rappelle gentiment mais fermement que vous n’avez pas besoin de le savoir, que vous ne voulez pas le savoir, et que tout sera fait pour vous sans que vous ayez a le savoir, alors fermez-la et retournez à votre siège pour voir le film.

- Windows Air
L’aérogare est très beau, propre et coloré. Les hôtesses sont très gentilles, les pilotes capables. La flotte d’avions est immense. C’est très facile de consigner vos valises et l’embarquement se fait sans histoire. Le décollage est parfait. Apres être passé au dessus des nuages, à 20 000 pieds, l’avion explose sans aucun avertissement.

- Windows NT Air
Comme Windows Air, mais le billet coûte plus cher, les avions sont beaucoup plus gros, et lorsqu’ils explosent, tous les autres avions dans un rayon de 80 kilomètres explosent aussi.

Variante que j’ai pu trouver
Fly Windows NT :
Les passagers amènent leur siège jusqu’au tarmac et les placent sur la silhouette d’un avion dessiné sur le sol. Ils s’assoient, donnent des coups d’aile avec leurs bras, et font le bruit des réacteurs avec la bouche, comme si ils volaient.

- OS/2 Skyways :
Le terminal est presque vide. Seuls quelques passagers éventuels tournent en rond. Une hotesse annonce qu’un vol vient juste de décoller, bien qu’il n’y ait aucun avion sur les pistes. Le personnel de la compagnie s’excuse abondamment à voix feutrée aupres des clients tout en faisant remarquer de temps en temps la puissance des jets de la flotte. Ils disent aux passagers comment leur vol sera formidable sur les nouveaux jets, et ajoutent qu’ils seront bien plus en sécurité que sur Windows Air ; mais ajoutent encore que les passagers devront attendre un tout petit peu que les techniciens aient fini les systèmes de vol - peut-être jusqu’à fin 96, peut-etre plus longtemps encore.

- BE World Airlines :
Les hotesses de la compagnie sont les plus belles. Les vols sont censes être les plus rapides, mais quand les passagers s’adressent aux hotesses de la compagnie pour acquérir un ticket, on leur répond que le nouveau carburant utilisé pour faire voler les avions n’est pas encore tout à fait bien adapté aux moteurs existant.
Les passagers sont conviés à regarder le prototype faire des loopings au dessus de l’aéroport.

- Linux Air
Compagnie fondée par des employés mécontents provenant des autres compagnies aériennes. Ils construisent leurs propres avions, leurs propres comptoirs et pavent leurs pistes eux-mêmes. Le coût du billet est minime... il couvre seulement les frais encourus pour l’imprimer !
Vous pouvez aussi télécharger votre billet gratuitement et le faire imprimer vous-mêmes. Une fois a bord, on vous donne un siège, quatre vis, des outils et un petit guide nomme Pose-siège.html. Une fois en place, le siège entièrement ajustable est très confortable. Le vol part et arrive à temps, sans pépin. Les repas a bord sont légers et nourrissants. Lorsque vous essayez de dire aux autres personnes que vous avez voyage gratuitement, dans un avion super confort, ils vous regardent comme si vous étiez un idiot et crient :
" Quoi ?!? Il a fallu que tu poses le siège toi même ?!? "

- Amiga Oldlines :
Le nombre de passagers diminue, attiré par les supersoniques des autres compagnies. Le personnel de la compagnie a mystérieusement disparu. Chaque passager amène son turbo et bricole les vieux biplans de la compagnie, puis s’envole joyeusement.

Si les systèmes d’exploitation étaient des voitures

Comment vous iriez faire vos courses avec

- MS-DOS :
Vous montez dans la voiture et essayez de vous souvenir où vous avez mis vos clefs.

- WINDOWS :
Vous montez dans la voiture et allez jusqu’a l’hypermarché très lentement parce qu’un train de marchandise est accroché à l’arrière de la voiture.

- Macintosh Systeme 7 :
Vous montez dans la voiture pour aller a l’hypermarché, mais la voiture vous conduit toute seule à l’église.

- UNIX :
Vous montez dans la voiture et tapez "grep hypermarche". Après avoir atteint la vitesse de 400 km/h en route, vous arrivez chez le coiffeur.

- WINDOWS NT :
Vous montez dans la voiture et écrivez une lettre qui demande à "aller faire ses courses". Puis vous sortez de la voiture et postez la lettre à votre tableau de bord.

- BE-OS :
Vous allez a l’hypermarche à pieds avec Jean-Louis Gassee, qui vous explique comment la vie sera formidable quand vous irez faire vos courses en volant dans les airs.

- OS/2 :
Après avoir rempli votre réservoir de 30 000 litres de super, vous montez dans la voiture avec une escorte motocycliste et en suivant la fanfare municipale. A mi-chemin, la voiture explose en tuant tout le monde dans la ville.

- S/36 SSP [mainframe] :
Vous montez dans la voiture et conduisez jusqu’à l’hypermarché. à mi-chemin, vous tombez en panne d’essence. En marchant le reste du chemin, vous êtes dépassés par les gosses en mobylette.

- OS/400 :
Un domestique vous enferme dans votre voiture et vous conduit jusqu’à l’hypermarché. Là, vous regardez les gens faire leurs courses.

- Amiga OS :
Vous montez dans la voiture et vous arrivez simultanément dans tous les magasins

Si les systèmes d’exploitation étaient des bières

- Bière DOS
Nécessite que vous utilisiez votre propre décapsuleur, et que vous lisiez les instuctions très précautionneusement avant d’ouvrir la bouteille. Au départ, commercialisée en bouteilles de 8cl, mais maintenant disponible en 16cl. La canette est divisée en compartiments de 2cl, auxquels on doit accéder séparement. Ne sera bientot plus commercialisée, et malgré cela, beaucoup de personnes continueront de la boire.

- Bière MAC
D’abord commercialisée en bouteilles de 16cl, disponible maintenant en bouteilles de 32cl. Considérée par beaucoup comme une bière "light". Toutes les canettes sont identiques. Quand vous en sortez une du frigo, elle se décapsule toute seule. L’etiquette de la bouteille ne donne pas la liste des ingrédients et si vous cherchez à les connaitre, il vous est répondu par la brasserie que "vous n’avez pas à les connaitre". Un avertissement sur l’étiquette vous rappelle de mettre vos canettes vides dans la corbeille.

- Bière Windows 3.1
Etait encore il y a peu la bière la plus populaire. Nécessite de posséder déja une bière DOS. La publicité dit que la bière Windows 3.1 permet de boire plusieurs bières DOS en même temps, mais en réalité, on ne peut en boire que quelques unes, três lentement, extrèmement lentement. Si vous buvez la bière Windows 3.1 en même temps. quelquefois, sans raison apparente, une bouteille de Windows 3.1 explosera quand vous la décapsulerez.

- Bière Windows 95
La bière la plus populaire. Disponible en bouteilles de 32cl (mais quand vous regardez dans la bouteille, vous voyez qu’en fait il n’y a que 16cl de bière). Les canettes ressemblent aux canettes de Bière Mac, mais ont plutôt le goût d’une bière Windows 3.1 vieillie en fut. La publicité dit que la seule chose à faire pour boire cette bière est de porter la canette à ses lèvres. La plupart des gens continueront à boire de la Windows 3.1 jusqu’à ce que leurs amis leur disent qu’ils ont essayé la Windows 95 et qu’ils ont aimé. Les ingrédients, visibles en petits caractères sur l’étiquette, sont à peu près les mêmes que ceux de la Bière DOS, même si le fabricant dit qu’ils sont entièrement nouveaux.

- Bière Windows NT
Vendue en canettes de 32cl, mais elle ne peut être achetée que par camions. Cet état de fait implique que les seuls à pouvoir en boire sont ceux qui ont les moyens de se payer de gros réfrigérateurs. La bouteille ressemble à celle de la Bière Windows, mais le brasseur est sur le point de changer le packaging pour la faire ressembler à la bière Windows 95. La pub clame que c’est une bière pour les durs, et pousse à sa consommation de préférence dans les bars.

- Bière OS/2
Vendue en canettes de 32cl. Vous permet de boire plusieurs bières DOS en même temps. Vous permet aussi de boire de la Bière Windows 3.1 en même temps, mais beaucoup plus lentement. La publicité dit que les canettes n’explosent pas quand vous les ouvrez, même si vous secouez la canette avant. Personne n’a jamais été vu en train de boire de la bière OS/2, mais le brasseur (international brewing manufacture) se vante d’avoir deja vendu 9 millions de packs de 6 canettes.

Si les systèmes d’exploitation étaient des livres

- MS-DOS : Le livre est entièrement en noir et blanc. Il a été écrit avec une fonte courrier et l’on a oublié de rédiger le sommaire et l’index. La pagination aussi a été oubliée.

- Windows : Le livre est rempli de superbes animations au format MPEG sauf aux pages 30, 31 et 95 ou les animations sont bloquées pour cause d’insuffisance de place sur la page. D’ailleurs, ces animations ont empiétée sur les pages alentours, provoquant des décalages de pages. Mais ces pages sont référencées par l’index en page 96, donc ne vous inquiétez pas, tout va bien. Le sommaire ne contient qu’une seule ligne réf’erençant la page 95. Il y a beaucoup d’autres livres référencés comme Word, Office, Excel, Explorer...

- Macintosh Systeme 7 : Le livre a une très belle couverture, engageante et joyeuse. la seule page de ce livre indique que vous n’avez pas besoin d’en savoir plus, la couverture étant suffisante.

- UNIX : Vous avez besoin d’un chariot élévateur pour transporter le livre. On vous explique toutes les possibilités que vous avez, et les nombreuses manières d’y arriver. Lorsque vous avez fini le livre, vous ne savez plus ce que vous vouliez savoir et vous décidez d’aller acheter Solaris.

- Windows NT : On vous dit que ce livre est une évolution normale de Windows. Toutes les pages contiennent des dizaines d’animations, surtout sur la couverture, avec des millions de couleurs. Mais les 200 dernières pages sont blanches.

- BE-OS : Daprès l’éditeur, le livre n’est pas encore paru. Mais on prévoit une mise à jour.

- OS/2 : On vous affirme à l’achat que les détails dans ce livre sont mieux expliqués que dans Windows. Le livre coute cher mais il est vrai que la couverture est plus jolie que celle de Windows. Par contre les références à d’autres livres sont rares.

- Amiga OS : Les pages du livre se détachent les unes après les autres. La date de parution est effacée par le temps et d’ailleurs, votre libraire a eu du mal à trouver ce dernier exemplaire enfoui sous une pile de Windows.

Si les systèmes d’exploitation étaient des livres religieux

- L’évangile selon DOS : La première oeuvre de l’écrivain à succés Gatespeare. Le livre est en fonte courier, tout en noir et blanc ; il n’y a ni pagination ni index ni sommaire, mais il est léger et certains gourous y trouvent la vérité sur les bases de l’existence...

- La sainte Winbible (testament 3.1) : Le maniement et l’apparence sont bien plus agréables que le livre précédent. Le poids est encore supportable. Mais l’oeuvre est fragile : toute erreur de manipulation peut entrainer la destruction du livre. L’index et la pagination existent mais ne sont pas parfaits : parfois certaines références venant d’autres oeuvres du même auteur comme Excel V ou Word VI conduisent a des erreurs de page.

- La sainte Winbible (testament 95) : Le maniement et l’apparence sont encore plus beaux. la pagination est plus fiable. Par contre vous aurez besoin d’un solide rayonnage de bibliothèque, et si vous avez le malheur de perdre l’index de registres, vous êtes bon pour tout racheter. Quant aux références aux oeuvres précédentes, censées être toujours valables, c’est assez aléatoire.

- Le Maccoran Systeme 7 : Le livre est très beau, la couverture est fraiche et joyeuse, le poids raisonnable. Mais neuf pages sur dix sont collées, et les deux lignes de préface proclament que vous n’avez pas besoin d’en savoir plus.

- Le NecrUNIXicon : Les deux cent tomes, écrits petits et bourrés d’abréviations et de codes, nécessitent un chariot élevateur. On vous explique en long, en large et en travers toutes les possibilités - réellement impressionnantes. après avoir refermé le dernier tome, vous ne savez plus ce que vous vouliez.

- La BEOSeide : D’après l’éditeur, ce livre est formidable. Pas encore paru mais la réedition est déjà prévue.

- Le mahabaratos : Atari, le petit éditeur, a disparu. Les dates de parution sont effacées, la couverture fait vieillot, et les rares références sont celles qu’ont trouve encore dans quelques fanzines hyper-confidentiels, qu’on trouvera par hasard sous des piles de magazines sur la Winbible.

Si les systèmes d’exploitation étaient des films

- Autant en emporte le dos : Un bon vieux classique comme on les aime, avec une dose d’héroïsme, des couleurs plus trop au gout du jour, visible même dans des salles pourries, et donc un peu (beaucoup ?) retro, mais on s’en lasse pas.

- Star Wardows 3.1 Le monopole contre-attaque : nettement plus impressionnant et spectaculaire, il a mal vieilli, a causé de sérieux trous dans le scenario qui flanquent souvent par terre tout le film. Nécessite une salle assez bien équipée pour donner toute sa puissance.

- Star Wardows 95 - Le retour du Bill Gates : Le dernier tome en date de la saga. Encore plus impressionnant, fait encore plus appel aux technologies de pointes, le spectateur est cloué sur son siège par les effets speciaux et les animations dans tous les coins. On se demande un peu a quoi sert tout ça, fondamentalement rien n’a changé dans l’histoire. Nécessite des salles très bien équipées (La saga n’est pas terminée : Star Wardows 98 est annoncé, les salles 3D vont devoir fleurir pour s’adapter).

- Jurassunix Park : Un mélange assez fascinant de très haute technologie ruineuse au service de vieux concepts.

- Mac attacks : Venu d’un autre univers totalement étranger au notre, le scénario est pas trop mauvais mais on est obligé de tout deviner. Très honnêtement réalisé, mais les trucages commencent à dater malgré le nouveau réalisateur. La fin n’est pas encore claire, mais ça semble finir mal.

- Independance os : Scénario à pleurer malgré une technologie à la page. À la Gloire des irréductibles qui ne se laissent pas écupérer par le système. Beaucoup l’ont vu à l’époque mais quelques temps après on a trouvé mieux et oublié. La boite de production Atari, autrefois une grande major, a coul&eacute.

- Beos et un couffin : Encore dans les langes. Promet beaucoup si les salles acceptent de changer de projecteurs et de sièges.

Article du 2 juillet 2005 (171 visite(s))

Blagues



Bonne idée !Pyramide de chaussure !

Soutenez les victimes de mines antipersonnel et de BASM


Pyramide de chaussure !

44678 visites, 124 visite(s)/jour
Mis à jour le 23/02/2017 à 22:08
Version : avril 2014

© 1999-2017 Pascal DELROT

Contact / Mentions légales
Creative Commons License
Création(s) mises à disposition sous un contrat Creative Commons.

Site optimisé pour être visible

Site publié grâce à :
Site publié grâce à SPIP 3.1.6 [23598] Réalisé avec openSUSE Linux